Fixation d’azote

Fixation de l’azote atmosphérique par les légumineuses associées aux bactéries symbiotiques

schema du cycle de l azote
  1. Reconnaissance : les plantes fixatrices d’azote font partie de la famille des légumineuses (Fabacées) et des plantes de type actinorhizien. Elles ont la capacité de s’associer avec certaines bactéries du sol en les hébergeant au sein d’une structure généralement racinaire appelée nodosité ou nodule. Les deux partenaires forment ainsi une symbiose. Ces plantes fixatrices peuvent être des arbres, des arbustes ou des herbacées.
  2. Symbiose/Fixation : la symbiose est une association à bénéfices réciproques : les bactéries contenues dans les nodosités sont capables de transformer (fixer) l’azote de l’air en une forme minérale (ammonium) assimilable par le végétal qui les héberge et reçoivent en échange les sucres de la plante formés grâce à la photosynthèse.
  3. Fertilisation : cette symbiose va fournir au sol de la matière organique (feuilles mortes, branches, racines …) riche en azote. Cet azote stocké dans les tissus végétaux est alors décomposé et minéralisé dans le sol en libérant les éléments nutritifs: ammonium (NH4+) et nitrate (N03-) qui permettent aux plantes associées aux fixateurs d’azote de se développer.

La symbiose fixatrice d’azote est donc un fertilisant naturel qui permet d’enrichir la terre en azote. La légumineuse utilisée seule, sans nodosité, ne peut pas remplir ce rôle. Pour l’utiliser comme engrais, il faut s’assurer de sa nodulation, car certains sols peuvent contenir les bactéries fixatrices et d’autres non. De plus, toutes les légumineuses ne disposent pas de la capacité à former des nodules.

Contactez nous

Une question ? Envoyez-nous un message et nous vous répondrons le plus rapidement possible.

Pas lisible ? Changer le texte. captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour rechercher